De hier à aujourd’hui...de la friche industrielle à l'écoquartier

site_du_projet.bmp

Village rural de moins de 100 habitants,“CHALVUS MONS” est devenu, avec la poussée de l’industrialisation, le gros village urbain d’un peu plus de 2 500 habitants que nous connaissons aujourd’hui.
Le site du futur écoquartier est situé sur les contreforts du Fort Lachaux en bordure de Grand-Charmont. Sochaux n’est pas loin.

Les terrains destinés à l’écoquartier étaient autrefois occupés par un entrepôt Ravi, magasins d’alimentation bien connus des habitants du Pays de Montbéliard.
L’ensemble des bâtiments et hangars a ensuite servi au stockage et transit des pièces automobiles Peugeot. De nombreux camions assuraient les livraisons à toutes les usines du groupe du Doubs, Alsace et Haute-Saône.
Avec la cessation de l’activité, l’entrepôt est devenu une friche industrielle que Pays de Montbéliard Agglomération a acquise en 2007 et 2008. Démolition des bâtiments et dépollution ont été réalisées en 2008 et 2009 : la voie de l’écoquartier était ouverte.

gefco.bmp

Bordé par les rues du Crépon, du Fort et des Peupliers, ce secteur calme est tout destiné à l’accueil d’une zone résidentielle.

Le futur écoquartier est particulièrement bien relié au tissu urbain. La rue du Crépon, qui est la voie la plus importante des trois est sur le chemin qui relie le centre-ville de Sochaux à celui de Grand-Charmont. A son extrémité nord, elle croise la rue des Sources qui traverse Vieux-Charmont (chemin de Brognard à Grand-Charmont). Le terrain touche la commune de Grand-Charmont dont le centre avec ses commerces et la poste est à quelques dizaines de mètres.

C’est un secteur calme, une ligne de bus le dessert et on peut imaginer que les projets de transport en commun ou en site propre et surtout l’ouverture de la gare TGV, feront évoluer les projets et les pratiques de déplacement.

Et demain ?


gefco_site.bmp