Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 23 juillet 2014

Pour vos déplacement, passez au vert !

Votre écoquartier offrira des solutions alternatives pour se déplacer en toute tranquillité !

modes_deplacement.png

En effet, plutôt que de disposer d'une voiture personnelle qui reste l'essentiel de son temps au garage ou sur une place de parking, il est aujourd'hui possible d'adopter de nouveaux comportements et de réduire les coûts liés à la voiture. Différents systèmes de partage de véhicules sont également proposés sur l'écoquartier.

3_km_ville.png

Adoptez le bus pour voyager en toute sérénité

L'écoquartier du Crépon est desservi par deux lignes de bus de la CTPM. Ces deux lignes vous permettent de rejoindre le centre-ville de Montbéliard en moins de 15 minutes.

4_km_en_ville.png

Les modes doux sont à l'honneur !

L'écoquartier du Crépon donne une large place aux modes de déplacement doux à savoir la marche, le vélo, les rollers ou encore les trottinettes... Les seules voies traversantes du quartier leur seront réservées et permettent de traverser le quartier de l'est à l'ouest et du nord au sud. Ces allées ont été conçues pour favoriser les modes de déplacements alternatifs et la convivialité du quartier.

Les véhicules partagés, une solution astucieuse et rentable

Il est coûteux de posséder une voiture que l'on utilise peu. Or les voitures restent immobilisées la plus grande partie de la journée. Pour limiter les coûts, pensez au co-voiturage mais vous pouvez également adopter l'auto-partage. Pays de Montbéliard Agglomération prévoit d'étendre son dispositif de véhicules en libre-service à l'écoquartier du Crépon. Une voiture électrique ainsi que des vélos seront à votre disposition le long de la rue du Crépon. leur disponibilité peut être consultée sur l'intranet de l'écoquartier.

mardi 22 juillet 2014

Lancement du projet de chantier des 27 logements par IDéha

Réunion projet IDéha du 26 septembre 2013

26_09_13_ideha_027.JPG

Voici quelques photos de la rencontre :

2.png

Aménagement des espaces extérieurs : le chantier est lancé !

L'écoquartier, une idée qui fait son chemin...

image_am_exterieur.png

ça y est, le chantier concernant l'aménagement des espaces extérieurs est lancé ! Un panneau a vu le jour sur le site pour vous en informer (image ci-dessous) !

panneaux_am_exterieur.png

Aménagement des espaces extérieurs : Réunion d'information

Réunion d'informations du 25 juin 2014 : Présentation du projet dans le cadre du lancement des travaux des aménagements extérieurs.

invit_espaces_exterieurs.png

Plusieurs points importants ont été soulignés :

Développer une offre résidentielle et de services

Il s’agit d’assurer au sein de cette opération l’accueil de tout type de ménages dont jeunes ménages et de personnes âgées qui souhaitent résider en centre-bourg. Cette nouvelle dynamique démographique pourra également permettre de relancer le développement des commerces et des services potentiellement présents au sein de l’opération et dans l’environnement proche.

Aménager, construire et gérer un quartier durable

PMA et TERRITOIRE 25 souhaitent mettre en œuvre un projet d’écoquartier répondant à des objectifs environnementaux forts par la qualité de son aménagement et des constructions qui y seront édifiées. La réussite de ce futur quartier le portera, à terme, comme une opération référente à l’échelle du Pays de Montbéliard. A ce titre, l’opération se doit d’être exemplaire et ambitieuse, consacrant une offre d’habitat innovante. Il s’agira donc de proposer.

En termes de conception urbaine :

  • Un projet d'habitat regroupé permettant de concilier des espaces de vie privée avec la mutualisation d'espaces et d'équipements collectifs,
  • Un aménagement favorisant le lien social à l'intérieur du quartier et avec l'environnent dans lequel il s’insère,
  • La recherche de pratiques d’aménagement paysager facilitant un entretien naturel en respect des sites écologiques, de la faune et de la flore,
  • L’insertion de l’habitat au site,
  • La mise en valeur des modes de déplacement doux.

Des espaces extérieurs intelligents

frise_espaces_verts.png

La construction de l'écoquartier du Crepon permet de retrouver des espaces verts de qualité formant un !!"parc habité"!!. La végétation du quartier fait bénéficier d'un cadre de vie agréable et se révèlent être un lieu de rencontres et d'échanges.

parc_habite.png

En plus de ses qualités esthétiques, le parc habité a d'autres avantages :

  • la végétation permet de tempérer la chaleur en été,
  • les plantes participent à la qualité de l'air en filtrant les polluants,
  • les espaces verts sont des surfaces perméables qui permettent aux eaux de pluie de s'infiltrer et de rejoindre les eaux souterraines.

Capture.PNG

Le tri a la part belle!! bac_dechets.png

Un équipement esthétique et peu encombrant pour un quartier et des habitants écoresponsables. Vous y déposerez également les ordures ménagères.Plus de camions bennes circulant de bon matin, ni de dépôt sauvage, ni de grosses poubelles qui traînent.


Et le compostage est une évidence!! compostage.png

32% de nos déchets sont biodégradables et composés essentiellement d'eau et le compost sert à nouveau pour les plantations.




Dans un écoquartier on joue collectif !

L’écoquartier devrait voir se construire entre 180 et 200 logements sous des formes variées, des maisons individuelles groupées, des petits immeubles collectifs et des logements intermédiaires.*

Le premier bâtiment sera celui qu’est en train de construire IDéha à l’angle sud-est du quartier comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessous (matérialisé par un rond de couleur bordeaux).

ideha.png

Plus exactement, ce sont trois petits immeubles de 9 logements qui seront reliés par des coursives et des ascenseurs qui verront le jour.

Le lancement du chantier à déjà commencé. En effet, pelleteuses, grues et autres engins ont déjà pris possession de l'espace !!

IDeha chantier

Un duplex avec jardin, ça vous dit ?

21 des 29 logements seront des duplex, c'est-à-dire des logements sur deux niveaux. Profitant de la pente, les stationnements et caves sont astucieusement placés au rez-de-chaussée côté rue, alors que les logements du niveau supérieur s’ouvrent sur un jardin, ils sont tous traversants et auront tous des fenêtres qui s’ouvrent au sud.

projet_IDeha_image.png

Un engagement innovant

IDéha a construit le premier immeuble de l'écoquartier; Ce bâtiment est particulièrement exemplaire dans sa conception : Il est composé de 29 logements tous traversants, bénéficiant d'une terrasse ou d'un jardin. Ces logements ont été conçus pour consommer seulement 39kW/m²/an, ce qui est mieux que le BBC (42kW/m²/an). Ces performances reposent sur l’utilisation de la chaleur du soleil, une très forte isolation, une absence de ponts thermiques et une grande étanchéité à l’air.

projet_IDeha_3D.png

Pourquoi l'utilisation du bois ?

Nous sommes dans un département où la ressource en bois est grande et le bois est intéressant du point de vue constructif et thermique. c'est donc logiquement que le bois a été utilisé pour ce bâtiment pour la structure porteuse des niveaux supérieurs et des façades.




* On appelle logement intermédiaire un logement combiné avec d’autres qui lui sont superposés ou juxtaposés avec des entrées individualisées.

mercredi 6 mars 2013

Des procédures et des travaux...

Les différentes phases de l'avancée du projet

zac.bmp

La concertation relative à l'écoquartier de vieux Charmont est matérialisée par la création d’une Zone d'aménagement concertée (Z.A.C)

Selon le code de l’urbanisme, la Z.A.C est une zone dans laquelle « une collectivité publique ou un établissement public y ayant vocation, décide d’intervenir pour réaliser ou faire réaliser l’aménagement ou l’équipement des terrains (…) en vue de les céder (…) ultérieurement à des utilisateurs publics ou privés » (art. L. 311-1 du code de l’urbanisme).

Télécharger le dossier de création de la Zone d'aménagement concertée du futur ecoquartier ici : Dossier de création de la ZAC de l'écoquartier

etude_environnement.bmp

Etude d'impact sur l'environnement : cadre et résultat de l'étude

L' étape de la création de la Z.A.C nécessite la réalisation d’un ensemble d’études permettant de connaître les impacts prévisibles de l’opération sur son environnement. Elles ont été menées parallèlement à l’organisation de la concertation par un groupement de prestataires retenu à l’issue d’une consultation lancée en décembre 2010.

Ce groupement a élaboré le dossier de création conformément à l’article R 311.2 du code de l’urbanisme. Il comprend notamment une étude d’impact scientifique et technique permettant d’évaluer les conséquences du projet de Z.A.C sur l’environnement, telle que définie à l’art R 122-3 du code de l’environnement.

Elle traite de l’état initial de l’environnement de la zone, de la présentation et la justification du projet, des impacts et mesures en faveur de l’environnement, fait une analyse des méthodes et enfin présente une bibliographie.

Elle comprend également un résumé non technique.
Vous avez accès à l'étude, à l'avis émis par la Direction Régionale de l'Environnement et de l'Aménagement et du Logement Franche-Comté ainsi qu' à la carte représentant le périmètre de l'écoquartier, en consultation libre du 1 Septembre 2011 au 3 Octobre 2011 inclus, dans le hall de Pays de Montbéliard Agglomération ou bien en cliquant sur les liens suivants :

Etude d'Impact
Avis.pdf
Périmètre

Dossier de réalisation de la zone d'aménagement concerté (ZAC)

La ZAC est utilisée pour la mise en œuvre de projets urbains complexes dont la maîtrise est publique; c'est une zone à l'intérieur de laquelle l'agglomération fera réaliser les aménagements, les équipements des terrains en vue de leur construction. Le dossier de création avait envisagé l'ensemble des impacts prévisibles de l'opération et conclu sur un programme prévisionnel de construction.
Le dossier de réalisation présente un niveau de précision supérieur, notamment dans les domaines techniques et financiers, correspondant à l'étape suivante de la mise en œuvre du projet.

Télécharger le dossier de réalisation de la ZAC

Choix de l'équipe de maître d’œuvre du projet

L'équipe de maîtrise d’œuvre du projet a pour missions de composer les espaces extérieurs, espaces primordiaux dans un projet d'écoquartier. Elle est composée de plusieurs personnes telles que 1 urbaniste, un paysagiste...

arbres.bmp

Adoptez l'éco-attitude !

base_logo_finie.JPG

Calculez votre empreinte écologique en cliquant ici ou encore ici

De nouveaux charmontais, habitants d'une éco-agglomération

Combien de nouveaux habitants cela fera-t’il ?

C’est un calcul difficile à faire : il dépend du nombre de pièces et de la taille des logements qui seront construits. Quoiqu’il apparaisse étonnant de calculer des habitants au dixième près, on compte habituellement 2,3 habitants par logement, ce qui correspon-rait à un peu plus de 400 personnes sur le quartier.
On ne peut pas dire pour autant qu’il s’agira de 400 nouveaux habitants de Vieux-Char-mont. Certains habitants peuvent venir de Grand Charmont, d’autres des communes ou départements voisins ou de beaucoup plus loin.

nouveaux_habitants.bmp

Est-ce qu’un écoquartier se construit n’importe où ? Au centre de l’agglo, au centre d’une ville ? A la place d’une friche industrielle ? En plein champs ? Le long des cours d’eau ?

Un écoquartier ne peut être construit loin des zones urbaines. Pour être bien desservi, il faut qu’il soit situé à proximité de réseaux de transports, d’infrastructures et d’équipements. Les lieux de renouvellement urbain, les friches en particulier sont des emplacements idéaux : c’est une forme de recyclage ! Mais attention, ceci ne rend pas l’opération d’aménagement plus facile à réaliser.

Comment sera perçu ce nouveau quartier innovant dans l’agglomération ? Comment l’intégration se fera-t-elle ? Est-ce un quartier monolithique avec une seule catégorie de personnes ?

L’un des objectifs fondamentaux de l’écoquartier est de favoriser la mixité sociale : l’idée est qu’un quartier mixte est un quartier durable. Pour cela, l’écoquartier offrira une grande diversité de logements : taille, type, public/privé, architecture...

Un quartier bien inséré dans son environnement est un quartier plus agréable !

D’autres écoquartiers sont en projet dans l’agglomération : anciennes friches industrielles, ferroviaires, creux dans l’urbanisation, sur des terrains à acquérir, ils sont tous différents les uns des autres. Echelonnés dans le temps, ils permettront la réalisation d’une partie des logements dont l’agglomération a besoin. Tous ces projets et futures réalisations permettent la construction de l’éco-agglomération.

territoire.bmp

Comment seront les logements qui verront le jour dans l’écoquartier ?

Ce seront des bâtiments économes en énergie ; actuellement les maisons des années 70 consomment entre 250 et 450 kw/m²/an. La réglementation nationale applicable dès 2013 pour les logements neufs imposera le respect d’un plafond de 65 kw/m²/an. Ces bâtiments appelés BBC (Bâtiments Basse Consommation) atteindront ces performances grâce à de gros efforts sur la technique, la construction et l’isolation des murs, toitures et fenêtres à double voire triple vitrage. Ces matériaux supplémentaires et technologies différentes mènent à un surcoût de construction compris entre 7 et 15%. Des dépenses supplémentaires dans un sens seront-elles compensées par des économies dans l’autre ? L’enjeu est là.

quels_logements.bmp

Les logements économes en énergie sont-ils tous les mêmes ?

Il faudra réussir à construire des logements agréables, économes et sains sans surcoût : la maison économe n’est ni un bloc ni une ferme franc-comtoise ! Pour tenir ces objectifs, les constructeurs se verront imposer des contraintes qui seront détaillées au moment de la commercialisation des terrains.

localisation_coupe.bmp

Suivez nous, restez informé

Bienvenue au pavillon de l'écoquartier

Septembre 2012 : est installé le pavillon de l’écoquartier. C’est un lieu de rendez-vous, d’observation, de l’évolution des projets. Il accueillera les visiteurs, protègera les documents…

A propos de pavillon:

“Le pavillon indique l’appartenance à un pays, une compagnie ou la partie haute de la carrosserie d’une voiture. Il permet la diffusion du son... C’est aussi une tente militaire ou une construction légère destinée à servir d’abri. C’est le plus couramment une petite propriété située dans un parc. Nous connaissons le pavillon des Sciences : le pavillon de l’écoquartier est un peu tout cela...”

Pour mémoire

Il y a un peu plus d’un an, la concertation préalable à la création de la ZAC de l’écoquartier débutait avec une exposition présentant les grands principes de construction d’un écoquartier. Il était attendu de la part des habitants du Pays de Montbéliard de s’exprimer sur ce qu’ils pensaient indispensable de voir dans un écoquartier. Ce qu’ils ont fait à l’occasion d’ateliers et débats.

Et en attendant ?

C’était la phase administrative, votes des élus, établissement de l’étude d’impact environnementale. Aujourd’hui, les études de faisabilité plus poussées aboutissent à un niveau de précision supérieur : l’APD l’avant projet définitif. pavillon.bmp Mobile, il peut se déplacer dans le site ou être installé dans un autre écoquartier!

L'inauguration de ce pavillon fut l'occasion pour les riverains et les curieux de se rassembler autour d'ateliers pour découvrir l'essentiel d'un écoquartier.

inauguration_pavillon.bmp

mardi 5 mars 2013

Histoire du lieu

De hier à aujourd’hui...de la friche industrielle à l'écoquartier

site_du_projet.bmp

Village rural de moins de 100 habitants,“CHALVUS MONS” est devenu, avec la poussée de l’industrialisation, le gros village urbain d’un peu plus de 2 500 habitants que nous connaissons aujourd’hui.
Le site du futur écoquartier est situé sur les contreforts du Fort Lachaux en bordure de Grand-Charmont. Sochaux n’est pas loin.

Les terrains destinés à l’écoquartier étaient autrefois occupés par un entrepôt Ravi, magasins d’alimentation bien connus des habitants du Pays de Montbéliard.
L’ensemble des bâtiments et hangars a ensuite servi au stockage et transit des pièces automobiles Peugeot. De nombreux camions assuraient les livraisons à toutes les usines du groupe du Doubs, Alsace et Haute-Saône.
Avec la cessation de l’activité, l’entrepôt est devenu une friche industrielle que Pays de Montbéliard Agglomération a acquise en 2007 et 2008. Démolition des bâtiments et dépollution ont été réalisées en 2008 et 2009 : la voie de l’écoquartier était ouverte.

gefco.bmp

Bordé par les rues du Crépon, du Fort et des Peupliers, ce secteur calme est tout destiné à l’accueil d’une zone résidentielle.

Le futur écoquartier est particulièrement bien relié au tissu urbain. La rue du Crépon, qui est la voie la plus importante des trois est sur le chemin qui relie le centre-ville de Sochaux à celui de Grand-Charmont. A son extrémité nord, elle croise la rue des Sources qui traverse Vieux-Charmont (chemin de Brognard à Grand-Charmont). Le terrain touche la commune de Grand-Charmont dont le centre avec ses commerces et la poste est à quelques dizaines de mètres.

C’est un secteur calme, une ligne de bus le dessert et on peut imaginer que les projets de transport en commun ou en site propre et surtout l’ouverture de la gare TGV, feront évoluer les projets et les pratiques de déplacement.

Et demain ?


gefco_site.bmp

Les ecoquartiers de l'agglomération

C’est à partir des projets d’écoquartiers des communes que l’éco-agglomération se construira. A chacun sa spécificité, ses contraintes, mais tous répondent aux 6 objectifs retenus par Pays de Montbéliard Agglomération.

7 communes ont actuellement en projet de monter un ou 2 écoquartiers. Ils connaissent un état d’avancement varié et leur réalisation sous forme de construction s’étalera sur plusieurs années..

Au 2ème semestre 2012, les écoquartiers de Pays Montbéliard Agglomération

plusieurs_eq_dans_l__agglo.bmp

Audincourt

  • la gare, 260 logements foncier à libérer
  • la piscine, 90 logements permis d’aménager en cours

Bethoncourt

  • l’herbie-lizaine, 180 logements foncier disponible. Création ZAC 1er semestre 2013
  • fenottes-champs du noyer, 180 logements ZAC à lancer à moyen terme

Grand-Charmont

  • Grand Bannot, 650 logements, ZAC phase réalisation, foncier en cours d’acquisition

Hérimoncourt

  • à la ville, 110 logements phase réalisation

Montbéliard

  • les blancheries, 160 logements, réalisation en cours, foncier acquis

Sochaux

  • l’écoquartier, 180 logements, ZAC créée, foncier acquis

Vieux-Charmont

  • le Crépon, 180 logements, ZAC phase réalisation, foncier acquis

Qu'est ce qu'un écoquartier ?

• Une opération d’aménagement durable exemplaire.
• Un projet phare de l’éco-agglomération.
• Une nouvelle offre de logements adaptés aux besoins d’aujourd’hui dans un cadre de vie de qualité.


L’écoquartier respecte les principes fondamentaux du développement durable :

• Promouvoir une gestion responsable des ressources.
S’intégrer dans la ville existante et le territoire qui l’entoure.
• Participer au dynamisme économique.
• Proposer des logements de tout type pour tous,participant au “vivre ensemble” et à la mixité sociale.
• Offrir les outils de concertation nécessaires pour une vision partagée dès sa conception avec les acteurs de l’aménagement et les habitants.

Les écoquartiers de Pays de Montbéliard Agglomération sont une des concrétisations de la politique de développement durable du Projet d’agglomération. Ils se feront à deux niveaux :

  • Celui des communes de l’agglomération qui souhaitent monter un tel projet .
  • Celui de l’agglomération en tant que maître d’ouvrage sur un site dédié rue du Crépon à Vieux-Charmont.


Les écoquartiers sont des sites d’expérimentation pour de nouveaux dispositifs et équipements performants

  • Energies renouvelables.
  • Energies locales ayant le moins d’impact carbone (eau chaude solaire, géothermie, biomasse,…).
  • Des équipements innovants (transport, éclairage, vélos).
  • Un dialogue avec les habitants.
  • Une nouvelle conception de bâtiments.

qu_est_ce_qu_un_eq.bmp

Une gouvernance et un pilotage à la hauteur des enjeux

Le pilotage d’un projet d’écoquartier implique l’acquisition de nouvelles habitudes permettant de veiller à ce que les objectifs de développement durable soient pris en compte à toutes les étapes du projet :engagements initiaux, réalisation des études, élaboration du programme, définition du projet urbain, conception des espaces publics et des bâtiments, organisation des relations avec les partenaires et prestataires, …

grenelle_qu_est_ce_qu_un_eq.bmp

mercredi 23 mai 2012

le futur visage de l'écoquartier : un projet, X possibilités

Il y a un peu plus d’un an, la concertation préalable à la création de la ZAC de l’écoquartier débutait avec une exposition présentant les grands principes de construction d’un écoquartier. Il était attendu de la part des habitants du Pays de Montbéliard de s’exprimer sur ce qu’ils pensaient indispensable de voir dans un écoquartier. Ce qu’ils ont fait à l’occasion d’ateliers et débats.

crepon.bmp

Même si certains aménagements et fonctionnements sont déjà bien définis, les concepteurs et bureaux d’étude explorent des solutions possibles. Le visage de l’écoquartier pourra donc être très “rigide” ou au contraire souple, dense ou délayé...

Pour le petit parc : jardin à la française ou jardin à l’anglaise ?

S’ils peuvent être plantés des mêmes essences d’arbres, ces 2 sortes de jardins sont composés de manière radicalement différente.
2 versions sont exposées ici

jardins.bmp

Un avant goût du futur visage de l'écoquartier...

facade.bmp

Voici le premier bâtiment de l'écoquartier tel qu'il apparaît sur les documents du permis de construire.

lundi 21 mai 2012

Exposition et questionnaires

Exposition sur le thème des écoquartiers du 17 Mars au 18 Avril 2011 au sein du siège de PMA

Exposition sous forme de panneaux dans le hall de Pays de Montbéliard Agglomération

Divers points ont été détaillés à la population :

  • Les écoquartiers de l'éco-agglomération : le projet d'agglomération, la mise en place de la démarche participative, les objectifs des écoquartiers, la présentation du projet d'écoquartier innovant à Vieux-Charmont
  • La vie dans un écoquartier : un écoquartier pour qui, les espaces extérieurs et les modes de déplacement, les liens entre l'écoquartier et le reste de l'agglomération
  • La concertation et la ZAC : la phase de la ZAC, la mise en place de la concertation des habitants
  • Le projet rue Crépon à Vieux-Charmont : l'histoire du lieu, l'architecture et l'environnement du quartier

photo__2_.JPG

Dans le cadre du projet de l' écoquartier un questionnaire avait été distribué dans les boîtes aux lettres de Vieux-Charmont.

Il a été créé afin de vous permettre de donner votre avis et de nous faire parvenir vos remarques.

questionnaire_premiere_page_TER.bmp

Les réunions publiques

17 février 2011 : Réunion publique à la mairie de Vieux-Charmont afin d'informer les habitants du projet d'écoquartier.

Différents points ont été abordés :

  • La définition d'un écoquartier
  • Les enjeux d'un écoquartier : la performance écologique du bâti et des infrastructures, les moyens de transports doux, la dimension sociale et le respect de la biodiversité
  • Le cadre de la création de la ZAC
  • La place de PMA dans le projet : PMA maître d'ouvrage
  • La concertation des habitants
  • Le suivi et le contrôle des labels : le management environnemental : le label BBC, le respect des normes
  • Le visage du futur écoquartier ; les espaces verts, les logements
  • La place de la voiture dans l'écoquartier : voiture interdite ou non ?, les parkings....

Téléchargez le compte rendu

19 mai 2011 en mairie de Grand-Charmont, autre réunion publique. Le but était de présenter le projet d'écoquartier.

Différents points ont été abordés :

  • Le rôle de Pays de Montbéliard Agglomération : Maître d'ouvrage
  • L'avancée du projet de l'écoquartier
  • Le contexte du Pays de Montbéliard
  • Les bâtiments à haute performance énergétique
  • Les espaces verts
  • La place de la voiture et les places de parking
  • Le plan de circulation
  • Le réseau de transport en commun qui sera plus performant
  • Le logement
  • L'adéquation de l'offre de logements
  • L'offre de logements adaptée aux séniors

Un projet bien accueilli : "L'écoquartier de Vieux-Charmont, est une bonne chose pour le secteur", selon un participant. Durant la réunion, plusieurs personnes ont manifesté un vif intérêt pour l'écoquartier et ont approuvé ce projet.

photo_reunion_publique.bmp

Télécharger le compte rendu.pdf

Les ateliers urbains participatifs

Atelier du 12 Mai 2011 : Mise en place de la participation des habitants

Différents points ont été abordés :

  • L'architecture
  • Les bâtiments à haute performance énergétique
  • La mutualisation des réseaux d'énergies
  • L'aspect financier
  • La typologie des constructions
  • Les commerces
  • La fonctionnalités des logements
  • L'accessibilité
  • La place de la voiture dans l'écoquartier
  • Les espaces verts
  • La typologie des futurs habitants
  • Le vivre ensemble dans un écoquartier
  • L'organisation de la participation
  • L'utilisation de l'espace avant la construction

Téléchargez le compte-rendu

AUP 12 mai


Atelier du 16 Décembre 2011 : Espaces publics et verts

L'objectif de cet atelier était de réfléchir à la définition du programme d'aménagement des espaces publics.

Différents point ont été abordés :

  • L'utilité des espaces publics verts : permettre l'accès à la nature, aux loisirs en plein air, rencontrer les autres, permettre le partage....
  • Les destinataires de ces espaces : pours les habitants, les passants, les visiteurs, les enfants...des espaces pour tous
  • Les besoins des usagers concernant ces espaces : zones de repas, des jardins, des plantations, des jeux pour enfants, embellir le cadre de vie...

Téléchargez le compte rendu.pdf


espaces_publics.bmp

Atelier du 7 juin 2012 : le logement et son environnement

Suite à l'avancée du projet de l'écoquartier et toujours dans l'optique d'une démarche participative, l'équipe projet a proposé le 7 juin 2012 un nouveau temps d'échange en mairie de Vieux-Charmont.

Le thème était le logement et son environnement : Quels logements, forme, aspect, implantation, hauteur...

Durant ce temps d'échanges ont été évoqué des questions telles que : Comment voyez-vous les logements ? Pour qui ? Les logements économes en énergie sont-ils tous les mêmes ?

L'écoquartier de Vieux-Charmont, un projet concerté

La concertation est la phase d’échange entre le porteur de projet, les habitants des territoires concernés et les collectivités participantes.

La concertation permet de donner aux habitants, associations et toutes personnes concernées tout élément d’information sur le projet et d’intégrer les remarques susceptibles de contribuer à son élaboration.

Cette expérience dans la commune de Vieux-Charmont est l’occasion de mutualiser les connaissances et expériences sur la concertation et de produire des documents à cette fin.

Par ailleurs, une équipe chargée de la communication et de la concertation, assure la définition, la mise en œuvre et l'animation du plan de communication et de concertation et se réunit régulièrement pour valider les grandes orientations. De plus, Pays de Montbéliard Agglomération assure la conduite générale du projet et joue un rôle d'ensemblier. concertation.bmp

La concertation

C’est une phase réglementaire exigée par le code de l’urbanisme (L300-2 et R300-1) préalable à la création de la zone d’aménagement concertée. Cette phase de concertation a pour objectif principal d’afficher clairement l’ambition environnementale et sociale du projet. Un rapport permettant de tirer le bilan de la concertation sera validé par le conseil communautaire et sera largement diffusé.

La ZAC

Une ZAC est une Zone d’aménagement concertée. C’est une procédure d’urbanisme régie par les articles L311 et suivants du code de l’urbanisme qui est utilisé pour la mise en œuvre de projets urbains complexes sous maîtrise publique. Ce peut être une zone commerciale, une technopôle ou un quartier d’habitat. Cette procédure conduira Pays de Montbéliard Agglomération à désigner une société d’aménagement qui sera chargée de réaliser concrètement le projet, en lui imposant les objectifs fixés.

Le planning

On parle de planning prévisionnel tant il y a d’événements qui peuvent intervenir et modifier les prévisions. Il s’agit de mettre en évidence des étapes habituelles d’une opération d’aménagement de cette envergure :

  • création de la ZAC : fi n 1er semestre 2011
  • consultation et choix d’un aménageur : été-automne 2011
  • dossier de réalisation (étape de connaissance technique approfondie de la faisabilité de l’opération) projet définitif : fin 1er semestre 2012
  • travaux d’aménagement des espaces extérieurs : automne 2012
  • travaux de construction des premiers bâtiments : printemps 2013
  • livraison des premiers bâtiments : printemps 2014.

Une volonté de Pays de Montbéliard Agglomération de construire ensemble

Le projet d’écoquartier mène à s’interroger ensemble sur la contribution de chacun au développement durable et sur les conséquences des choix individuels et collectifs dans les domaines que recouvrent le projet.

Il s’agit bien d’une construction commune amenant chacun à prendre ses responsabilités de citoyen vis-à-vis des générations actuelles et futures.

La construction d’un écoquartier suppose d’associer tous les acteurs et la population autour d’un projet partagé à chaque étape de sa conception et de sa réalisation.

La concertation

La concertation permet de donner aux habitants, aux associations locales et autres personnes concernées tout élément d’information sur le projet et d’intégrer toute remarque susceptible de contribuer à l’élaboration d’un projet harmonieux et ambitieux. Conformément au code de l’urbanisme, le bilan de la concertation sera tiré en fin de période de concertation préalable au moment de la création de la ZAC (zone d’aménagement concertée).

La participation

Une fois la ZAC créée, les temps de participation organisés tout au long du projet permettront aux habitants et acteurs d’êtres co-constructeurs de l’écoquartier (visites de terrain, informations sur les énergies renouvelables, etc…)

votre_eq.bmp

Espaces verts, déplacements doux, automobiles : minimiser l’impact environnemental

Le premier enjeu de l’écoquartier est la bonne insertion du quartier dans son environnement, avec le moins d’impact.

Les grandes emprises industrielles laisseront la place à des bâtiments d’habitation de dimensions compatibles avec les bâtiments voisins ; les espaces extérieurs ne seront plus imperméables et les atouts du site seront révélés.

Pourquoi ne pas faire ressurgir l’eau qui coule à quelques mètres voir centimètres en sous-sol ?

Les eaux pluviales ne seront pas jetées dans les réseaux en les surchargeant. Elles pourront être récupérées pour l’arrosage, infiltrées dans le sol par des petits bassins et filets d’eau, des noues… c’est autant d’agréments tout en ne perturbant pas le milieu. En récupérant les eaux pluviales et en retrouvant l’eau qui circulait naturellement dans le sol, c’est un “quartier jardin” qui pourra voir le jour au plus grand bénéfice des habitants, des riverains et des habitants du Pays de Montbéliard, tout en déchargeant le réseau d’eaux pluviales. espaces_eau.bmp

Un écoquartier n’est pas fait pour seulement améliorer l’environnement. Il favorise un nouveau mode de vie, par exemple des déplacements piétonniers ou en vélo alternatifs à l’automobile.

Quelle place pour la voiture ?

Un écoquartier doit permettre aux futurs habitants de vivre sans la contrainte de la ou les voitures. Les modes de déplacement alterna-tifs à l’automobile seront favorisés : vélo, piétons, etc… Il est possible d’imaginer sur ce site un système de véhicule partagé qui permettra d’abandonner sa 2ème voire 3ème voiture. La gestion de ce véhicule partagé et les modalités exactes du matériel restent à élaborer, mais ce projet est réalisable dans le Pays de Montbéliard !
espaces_exterieurs.bmp

Moins de voitures c’est aussi moins d’espaces immobilisés et perdus pour leur stationnement et c’est aussi plus d’espaces verts ou de rencontres.

Les espaces de circulation seront restreints et ne produiront pas de nuisance. Il n’est plus question de créer des quartiers où le tout-voiture étouffe la vie sociale, empoisonne les relations de voisinage et pèse lourdement sur la facture énergétique.
Mais attention, tout le monde ne va pas partout ! Espaces privilégiés, communs à un immeuble, à un îlot, jardins privatifs, mails piétonniers, jardins d’ornements… des espaces seront différenciés selon les usages ; c’est aussi aux utilisateurs de défi nir la fonction de ces espaces qui leurs sont destinés. espaces_verts.bmp

- page 1 de 2